The Boxing artist

En route pour le titre de

CHAMPION D’EUROPE

DE BOXE ANGLAISE

le 9 MARS à GRANDE- SYNTHE

Se battre, chaque jour, assouvir sa passion et donner du sens à ses rêves

Quelques mots simples pour résumer la vie du boxeur professionnel et père de famille que je suis devenu. Crochets et coups du sort ont façonné mes objectifs, musclé ma volonté d’être meilleur pour mes proches, vainqueur sur le ring.
Baisser les bras ? Hors de question.

Le Noble Art m’accompagne depuis mes jeunes années … les grandes soirées boxe que je partageais avec mon père, nous n’en manquions aucunes ! Il m’a initié à la beauté farouche et tumultueuse d’une discipline que je ne pratiquais pourtant pas. Son souvenir m’est précieux et résonne en moi quand l’heure du combat approche. Le ring, l’adversaire et le mouvement : tout un univers ; mon univers. Piédestal éphémère, 12 rounds pour risquer de se découvrir et toujours la certitude de se redécouvrir dans le regard adverse.

Dans l’ombre des projecteurs pointés vers le ring, une force grandit combat après combat. Cette force bienveillante, ce sont des hommes et des femmes, une richesse humaine qui m’encourage, me conseille, m’entraîne, me soigne et me pousse à la victoire.

Bien avant les trophées, c’est toute une équipe qui me ceinture. Un esprit collectif, emprunt des valeurs de respect et de sincérité, qui m’amène peu à peu à caresser un palmarès international dont le meilleur reste à venir.
Des places restent à gravir : l’ambition de se hisser dans le classement des meilleurs boxeurs mondiaux s’impose à présent plus que jamais. Cette dernière réclame de l’entraînement, de l’inspiration et sans aucun doute votre soutien.

Ensemble vers la victoire.

Andrew Francillette

Né à Louvier le 27/03/1988 – 30 ans – 180cm – 72,5 kg

Champion international WBA
N°12 mondial, 2018

N°9 européen, 2018

N°1 Français, 2016

Vainqueur du critérium espoir professionnel, 2014

Champion de Normandie élite, 2012

Champion de France universitaire, 2011

Son histoire atypique
et émouvante

De la terre battue au ring de boxe

Amateur de tennis au départ, Andrew Francillette arrive à la pratique de la boxe à l’âge de 22 ans un peu par hasard. C’est en suivant un ami à son entraînement, qu’il s’initie au noble art, au sein de la section boxe de l’université de Rouen. Ensuite, tout s’enchaine très vite.
Il devient Champion de France universitaire en 2011.

Sur les conseils de son premier entraîneur et actuel manager Jean-Marie Digiaud, qui perçoit dès ses débuts l’étoffe d’un futur champion, il entame une carrière en amateur au sein du Ring Olympique Cantilien. Il raflera tous les titres de sa catégorie et finira d’ailleurs meilleur boxeur de Normandie en 2012.

Son tempérament engagé, courageux, tactique et audacieux font de lui l’athlète idéal pour gagner ! 

La boxe :
une histoire de famille

Malgré son arrivée tardive dans le ring, Andrew Francillette connaissait déjà la boxe par l’intérmédiaire de son père.

En effet, tous les deux ne loupaient, sous aucun prétexte, les grandes soirées des années 90, où s’affrontaient les plus grands noms comme Mike Tyson ou Lennox Lewis.

Disparu en 2009, il laissa à son fils sa passion en héritage. Cette passion pour le noble art, le nouveau champion international WBA s’engage à l’honorer à chacun de ses combats.

 

Un style
et
du panache

Ce boxeur normand venu sur le tard, compense son manque d’expérience, par ses qualités physiques et son mental hors du commun, qui font de lui un adversaire redoutable et difficilement atteignable. Brillant technicien, il joue à merveille de son allonge en distillant des enchainements calibrés et fulgurants.

Andrew Francillette se distingue par son panache et son élégance que cela soit à l’intérieur ou à l’extérieur des rings.

Un esprit sain
dans
un corps sain

Titulaire d’une licence de Droit obtenue à l’université de Rouen, puis un Certificat National de compétence en protection judiciaire, le natif de Louviers suit depuis 2017, un Master en Droit des Affaires dispensé à la Sorbonne.

Conscient que la boxe ne dure qu’un temps, il prépare d’ores et déjà sa reconversion professionnelle. A côté de ses entrainements et de ses études, Andrew s’intéresse à des domaines hétéroclites notamment la musique classique. Mélomane averti, il n’hésite pas à faire partager sur les réseaux sociaux les plus belles partitions de Chopin. Comme la musique, la boxe est un art que ce boxeur souhaite sublimer à chacun de ses combats.

Andrew Francillette
Andrew Francillette